Publié le Laisser un commentaire

Les lessives (et tout le bazar)

J’avoue qu’il y a longtemps, j’ai essayé de chanter à ma fenêtre certains matins… J’y ai mis tout mon cœur pourtant, mais rien… Après les 3 premières, j’ai persévéré, mais quand la 4e godasse du voisin est venue me percuter, j’ai abdiqué. J’sais pas où ils étaient ces p’tits oiseaux, sûrement chez Cendrillon encore, ou chez celle qui a croqué la pomme pas bonne. Quoi qu’il en soit, j’en ai conclu qu’il valait mieux ne compter que sur moi-même pour le ménage…

Le nettoyage, les lessives, le repassage,… pfiou… (yeux au ciel, yeux au ciel)

Passer de 2 personnes (tu te rappelles ? quand tout était peinard avec ta tendre moitié et que tu menais la vie que tu voulais ?? juste avant que tu décides que c’était quand même trop facile !) à 3, 4, voire plus encore si t’es (zinzin)* une warrior, redouble ton job à la maison, en particulier au niveau des… lessives (tu le sentais venir hein ? je sais que tu sais parce que je t’ai mis un gros indice dans le titre).
Je vais te donner ici toutes les astuces que j’aurais aimé connaître il y a déjà plusieurs années.

Je m’adresse à toi comme si tu étais une nana parce que la plupart du temps c’est la nana qui s’occupe de la buanderie et tout ce qui va avec. Mais sois pas vexé si t’en es pas une, tu peux lire quand même ! (et BRAVO surtout !!). Et dis donc Monsieur, vu que tu me lis : si tu as osé t’aventurer à travers les mystères de la buanderie, faudra que tu en parles un peu aux autres ! Quand ils verront que tu es vivant et que tu vas pas si mal, … mon pauvre ami, tu feras des heureuses !

*j’rigole ! j’admire !

CÔTÉ FEIGNASSE : REPASSONS LE MOINS POSSIBLE !

Parce qu’on n’a pas que ça à faire quand même ! Tu repasses tout ?!? Moi aussi, mais ça c’était avant ! Si t’es une accro du repassage, pas besoin de lire la suite. Sinon, si t’es plutôt du genre euh “normale”, ceci est pour toi. Ici je dis STOP au repassage et je t’explique comment faire ! Non mais comment tu vas trop me vénérer d’un coup.

  • Pour les lessives à 30° (pulls, t-shirts, pantalons, blouses, …)

    Pour en faire le moins possible (que oui ! ça c’est de l’entrée en matière !), regarde dans les petits boutons de ta machine à laver, tu trouveras bien un mode “repassage facile”. Ben voilà, il était là depuis le début ce bouton !!! Pis tu l’avais pas vu avant ??! Mais non ?! Arrête ?! Parce que le monsieur qui vend la machine, il s’en fout que t’as une vie en dehors de ta lessive ! Tu crois qu’il divulguerait cette info capitale ?! Non, non, lui il était plutôt : “Ma p’tite dame, cette machine de compèt est dotée d’un moteur digital à induction et regardez par là, ce magnifique bandeau digital à LED ! Il s’agit du modèle XCHFSIVDIJDNKLS987. Vous ai-je parlé de la perforation des augets ?!”. Genre les trucs trop essentiels pour savoir comment laver tes culottes.

Alors voilà, tu as le bouton ! Magnifique, t’as tout ce qu’il te faut ! (et si tu l’as pas, tu mets une lessive à 30° avec un essorage à 600 tours / minute, pas plus).
On va transformer le “repassage facile” en “pas de repassage du tout !”. Mais attention, ne t’emballe pas si vite parce qu’il y a un hic (il y a toujours un hic, sinon qu’est-ce qu’on s’embêterait pardi) : il faut que tu sois au taquet dès le bip bip de fin de lessive ! Telle une ninja, tu plongeras sur ta machine sans attendre ! Tout de suite, sinon ce sera tout chiffonné et tu devras allumer ton fer…
Quand c’est tout beau tout propre (attention étape cruciale), avec tes doigts de fée, étends ta lessive le mieux possible ! Secoue, tapote, caresse, enfin fais comme tu veux mais étends tout bien tout comme il faut, sans pli. Tout ce qui peut se mettre sur un cintre (pulls, blouses, chemisettes, t-shirts,…), DOIT être placé sur un cintre ! Ça sèche mieux et ça empêche les vilains plis de l’étendage (l’étendoir ?? tu dis comment toi ?) de marquer tes tissus. Pour les chemises par contre, tu peux essayer mais je ne te garantis pas le résultat. Un p’tit coup de fer sera peut-être nécessaire (oh ben je te sens venir là… je peux pas résoudre TOUS tes problèmes d’un coup non plus ! après je ferai quoi de ma vie ?!).

Petite astuce : avec de l’adoucissant, les tissus seront plus faciles à préparer. Mais ici, tu le sais, on évite si possible les produits chimiques. Alors tu peux remplacer ton adoucissant par du vinaigre blanc. Non non madame, ton linge n’aura pas une odeur à faire pâlir une mouffette !

Quand tout est sec, il ne reste plus qu’à bien plier le linge et le ranger. Mais pour ça tu as sûrement aussi la chance d’avoir les petits lutins de la lessive qui s’en chargent, comme la plupart des maris le savent ! (hum hum). Non mais là, vraiment on pourrait penser que j’ai quelque chose contre les hommes aujourd’hui… Pourtant non ! Promis ! Pas là tout de suite en tout cas…

  • Pour les lessives à 40° (quasi tous les vêtements des enfants + nos habits un peu moins dommages)

    On lave avec un essorage à 800 tours / minute maximum et hop dans le sèche-linge en mode “délicat”. Encore une fois, dès que c’est prêt, mieux vaut être là pour plier tout ça rapidement (parfois, à trop attendre sur les lutins, tout se retrouve froissé).

CÔTÉ ÉCOLOGIE

Nous utilisons beaucoup d’eau, d’électricité, de produits pour faire nos lessives. Comment les rendre un peu moins nocives pour l’environnement et la santé ?

  • Vivons tous nus !! youhouhou !… bon bon, ok…
  • Premièrement, on évite les machines à moitié remplies. Ça semble logique non ? Avec une bonne organisation, en un clin d’œil tu peux voir quelle lessive remplira ta machine (pour l’organisation, c’est un peu plus bas).
  • On évite de faire des machines à 60° si ce n’est pas nécessaire. 60° c’est bien pour les chiffons de nettoyage, les linges et serviettes (cuisine, salle de bain), les débarbouillettes pour la bouche et les mains des enfants – à table – (il y en a dans le shop si jamais), les vêtements de travail, les culottes (du moins celles qui résistent à 60°, parce que si tu mets ta petite dentelle à 60°, tu risques de n’en ressortir que le fil), mais pas pour le reste des vêtements.
  • On évite d’utiliser le séchoir si pas besoin (le soleil atténue les taches sur le blanc en plus !). Pis Isabelle elle dit que ça sent meilleur quand c’est séché dehors.
  • Si on a des panneaux solaires, on profite de faire ses lessives en fonction de la production électrique.
  • On peut même préparer sa lessive maison. C’est ludique, facile, économique et écologique ! (la recette est par ici).
  • On évite l’adoucissant ; il peut être remplacé facilement par du vinaigre blanc ménager. Vinaigre d’alcool et eau déminéralisée, moitié moitié (+ huiles essentielles pour parfumer si envie). Par exemple : 1 cuillère à soupe de vinaigre et 1 cuillère à soupe d’eau déminéralisée (+ 10 gouttes d’HE de lavande, si on veut).

CÔTÉ PRATIQUE

  • Une question pour faire partir une tache ? (clique ici)
  • Ta machine bouffe aussi les chaussettes ? Propose-lui un apéro, ça évitera lui évitera les grosses fringales. Quoi c’est pas drôle ? Bon, ok, pour éviter une remorque de chaussettes célibataires, clique ici pour voir l’astuce.
  • Tu peux ajouter, dans ton sèche-linge, deux balles de tennis (ou des balles à picots). Elles aideront le linge à se défroisser.
  • Pour les vêtements des nouveaux-nés, j’avais mis ici un article il y a longtemps. Tout au fond, en gras, tu trouveras quelques conseils qui te seront peut-être utiles pour le lavage.

CÔTÉ ORGANISATION

Même avec une toute petite buanderie, on peut s’y retrouver et bien s’organiser.

J’ai une buanderie minuscule. J’ai longtemps râlé car sa taille me posait problème. On ne peut même pas se retrouver à deux dedans et, lorsqu’on a des gosses, même aux toilettes on n’y va plus seule ! Puis un jour, j’ai décidé d’arrêter de râler et de l’organiser de manière plus intelligente.

Avant, je sortais mon bac de linge sale, je faisais mes tas parterre et je lavais la pile qui remplissait une machine. Mais combien de fois j’ai effectué ce tri pour remarquer que finalement aucun tas n’était assez volumineux pour remplir une machine ? Du coup, tout finissait à nouveau dans le bac de linge sale (qui lui était par contre bien plein !)… 
Je me disais qu’avec 5 paniers à linge ce serait top. Un pour tout le linge sale (là ou toute la famille va balancer ses affaires), un pour la lessive à 40°, un pour la lessive à 30° (si besoin je sépare par après le blanc du reste des couleurs) un pour la lessive à 60° et un 6e pour le linge propre, à ranger. Mais où mettre tous ces paniers à linge dans ma minuscule buanderie ??! C’est là que m’est venue une idée. J’ai acheté des caisses pliables rectangles. Comme ça je peux les em-pi-ler ! (non mais il m’a quand même fallu 11 ans avoir d’avoir cette idée de génie !) Je les ai installées sur ma machine. C’est top. De temps en temps je fais le tri et lorsqu’un des bacs est plein, je le lave. 
Mon bac pour le linge propre est plié et quand j’en ai besoin, il fait la navette entre la buanderie et les chambres.

Bon, après tout ce blabla, je suis lessivée ! Je vais aller m’étendre (magnifique Cindy, ça mérite la palme d’or olympique du meilleur jeu de mot). Bon bon ok, j’ai compris, t’as raison… je vais dormir !

Si tu as d’autres astuces, n’hésite pas à les partager !

Publié le Laisser un commentaire

Quelques idées pour occuper les petits pendant le confinement

Pour tout le monde, la situation actuelle bouleverse complètement le quotidien. Ce qui ne change pas, c’est que tu es débordée, tu cours après le temps et paradoxalement tu as des gosses qui s’ennuient ! Ca fait tellement longtemps que tu ne t’es pas “ennuyée” que tu as du mal à comprendre comment c’est possible…. Eh bien oui, même s’il est nécessaire de les laisser s’ennuyer, parfois tu n’as d’autres choix que de dégainer toutes tes bonnes idées sinon ta tête va vite enfler 😉

On l’a entendu mille fois : laisser l’enfant s’ennuyer permet de l’aider à développer sa créativité ainsi que de nouvelles compétences. Mais nous, les mamans, on n’est pas dupes. On sait que souvent on n’a pas d’autres choix que de les mettre sur une piste ! Bon, en général, dès 4 ans environ, si l’idée vient de nous, elle ne sera pas intéressante, c’est sûr! L’enfant a tranché, notre jeu est “nul pourri”… Mais il continue de marcher sur nos pas en chouinant un inaudible mais répétitif : “pfffff….. m’maaaan, ché pas quoi faiiiire…, tu joues avec moaaa ?! J’m’ennuuuuiie !“. Alors là je te dis, mieux vaut avoir plusieurs idées sous le coude !

Parfois, sous l’effet de la fatigue (du job en télétravail, …), on a du mal à trouver spontanément le moyen les occuper (notamment s’il y a déjà eu 3 propositions et qu’elles ont toutes été catégoriquement refusées). Surtout qu’il faut être super créative car après quelques minutes, le petit se lasse et veut passer à autre chose.

Voici donc ci-après quelques pistes qui sauveront peut-être ta journée 😉 Elles n’ont rien d’extraordinaire, mais elles ont le mérite d’être là, sous la main si ta tête ne suit plus 😉 Si les enfants sont grands, fais une liste avec TES idées et imprime-la. A eux d’aller piocher celles qui leur plaisent.

Avec les parents

  1. Jouer à “cache peluche” dans la maison. Si l’enfant est plus grand, cacher complètement la peluche et le guider avec “gauche-droite” ou “chaud-froid”.
  2. Placer, dans une chaussette, de petits objets du quotidien. L’enfant doit découvrir ce qui s’y cache en y glissant sa petite main.
  3. Donner une éponge magique et lancer une opération nettoyage des traces sur les murs (prévoir de faire avant un grand passage d’aspi).
  4. Lui offrir des perles à repasser avec une plaque transparente et imprimer des modèles qui lui plaisent en cherchant sur le net : « hama beads pattern ».
  5. Coloriage, feutres, peinture à l’eau, peinture à doigts,…
  6. Pâte à modeler (facile à en réaliser soi-même).
  7. Petites expériences (genre bicarbonate – vinaigre – colorant). Verser deux cuillères à soupe de bicarbonate de soude dans un grand verre. Dans un autre gobelet, verser du vinaigre blanc et quelques gouttes de colorant alimentaire. Placer le grand verre dans un plat (car le verre va déborder) et demander à l’enfant de verser le gobelet “vinaigre-colorant” dans le verre. Filmer l’expérience et la réaction de l’enfant au ralenti 😉
  8. Préparer des perles à repasser pour faire des colliers. Les mettre au four (voir mon article à ce sujet).
  9. Un sac à dos et hop, en forêt pour les 16h.
  10. Gonfler un ballon de baudruche… Le premier qui le laisse tomber a perdu !
  11. Pour entrainer sa motricité fine, demander à l’enfant de placer des billes sur les « bosses » des Duplo (sous surveillance !).
  12. Faire des bulles de savon. Ils adorent.
  13. Préparer un gâteau (genre le gâteau au yogourt, idéal pour les petits – voir mes notes dans l’article sur le gravity cake des 5 ans de Minouchon).
  14. Faire des biscuits (mais là, avec les touts-petits, on rêve toutes de faire de super biscuits avec eux… et la réalité est très éloignée de notre film intérieur en général ahahah ! C’est pourquoi on opte pour une recette simple et rapide. Pas besoin de faire la pâte ET les formes en une fois…). On fait des rouleaux de pâte et on les coupe simplement en rondelles (comme du saucisson). Si on est motivée, on en prépare bcp et on congèle les rouleaux. De cette manière, on a toujours des biscuits maison sous la main, prêts en 10 minutes au four. Pour la déco, couper simplement un rondin et faire placer par l’enfant un Smarties au milieu du biscuit avant d’enfourner (non non, il ne va pas fondre!).
  15. Organiser une mini chasse au trésor (voir article à ce sujet).
  16. Avec mon fils, on aime jouer à un truc un peu bizarre… on fait un rond (avec des jouets, des cartes, un cerceau,…) et on fait semblant de sauter dedans, comme s’il s’agit d’un trou. Ensuite place à l’imagination. Chaque grand saut nous fait arriver dans un nouveau monde ! A l’enfant de décrire ce qu’il y voit. S’il parle déjà bien à 2 ans, vous verrez que son imagination va vous faire fondre. On peut arriver par exemple dans une forêt avec des lutins, le pays des fées, un monde magique tout en bonbons et gâteaux, une grotte avec des chauves-souris, un univers avec des objets étranges, colorés,…. un pays tout en briques Lego, un monde plein d’arcs-en-ciel et de licornes qui font de beaux cacas pailletés,… un univers remplis de fruits avec de drôles de couleurs (il faudra les goûter et décrire les sensations perçues),…
  17. Marcher sur les catelles et changer de direction à chaque intersection.
  18. Allumer la musique et danser !
  19. Allumer la musique et se balader en rythme. A chaque arrêt de la musique, s’assoir parterre ou lever les mains….
  20. Lui lire une histoire dans un lieu qui change de l’ordinaire (balcon, cabane, tente improvisée, sur une couverture dans la pelouse, sous la table de la cuisine,…).
  21. A midi, organiser un pique-nique surprise sur le balcon d’une chambre, parterre bien sûr. Même dans la chambre de l’enfant, sans oublier la couverture !
  22. Fabriquer un petit bateau qui flotte sur l’eau avec 3x rien. Prendre 3 bouchons de liège, les relier par un élastique (2x). Pour avoir une base (comme un radeau). Planter un pic à brochette sur le bouchon du milieu et y placer un drapeau en papier mousse. Je vous mettrai une photo. Génial. Nous l’avons testé plein de fois sur un bisse. Le bateau n’as pas eu de mal à suivre nos pas !
  23. Jouer au Memory (ou au Memory que j’adapte pour les plus petits).
  24. Jeux de société.
  25. Faire des mimes.
  26. Prendre de petites balles (plus elles sont légères, mieux c’est), se mettre à plat ventre et souffler ! Celui dont la balle arrive en premier à la ligne d’arrivée à gagné. On peut aussi prendre une paille pour souffler.
  27. Dessiner une main un peu spéciale ! ;-). Cliquer ici pour voir l’article.
  28. Faire l’emprunte de ses mimines en pâte à sel. Cliquer ici pour voir l’article.
  29. Faire des yogourts maison (sans appareil). Cliquer ici pour voir l’article.

Tout seul (sous surveillance quand même mais sans devoir s’asseoir à côté).

  1. Coloriages magiques numérotés.
  2. Leur donner un grand carton à décorer/transformer en voiture, robot,… Lui donner des gros feutres et le mettre en slip (ouais, c’est mieux !).
  3. Quand bébé va à 4 pattes, lui donner une boule magique. Rires assurés. Attention à ce qu’elle ne passe pas dans sa bouche.
  4. Préparer une maison Duplo et lui donner des personnages. Il finira la maison et se fera son petit monde.
  5. Mon fils aime trier mes épingles lorsque je couds. Bien assis, car un peu risqué, il repique les épingles par couleur tout en se concentrant pour ne pas se piquer. Bien sûr votre enfant doit être assis, à côté de vous et assez grand pour pouvoir le faire sans se blesser !
  6. Lui donner une paille et une petite balle légère. Délimiter une arrivée sur la catelle et lui demander de faire avancer sa balle en soufflant dans la paille.
  7. Donner à l’enfant des couvertures, coussins, table d’enfant,… et lui laisser réaliser sa cabane.
  8. Lui proposer une construction avec des Duplo. Si vous en avez bcp, lui demander de faire la tour la plus haute qu’il arrive.
  9. Lui donner une petite boîte et une loupe et lui faire découvrir les insectes.
  10. Lui proposer de réaliser un collier avec un fil assez solide et des cornettes.
  11. Pour un tout-petit, lui offrir des plots pour faire une tour (c’est pour moi LE jeu a avoir dans toutes les maisons). Ces boîtes vides qui s’empilent…. tu vois ? Elles servent à tout : à cacher des objets, à apprendre à empiler, à faire un escalier, à parler à l’intérieur, à servir de verre pour la dinette, à jouer dans le bain, à faire de hautes tours, à servir de porte-crayon, à apprendre les couleurs et à classer du plus grand au plus petit, à les mettre sur la tête et marcher le plus loin possible sans faire tomber son “chapeau”,… Ici Minouchon est accro aux constructions de petits Lego. Lorsqu’il n’a pas envie de construire, il aime trier ses pièces par couleur. Ses plots sont en couleur alors à chacun ses pièces.