Publié par Un commentaire

Grossesse : nausées et vomissements interminables (hyperémèse gravidique)

Ça y est, le test ne ment pas, vous êtes enceinte !! (euh toutes mes félicitations au passage !). La grossesse, cette période extraordinaire tant espérée par la plupart des femmes…. Plus rien n’a d’importance à vos yeux à part cette nouvelle vie qui se prépare à éclore à l’intérieur de vous. Vous êtes sur un petit nuage jusqu’à ce que…. ces saletés de nausées frappent à votre porte.

J’écris ici pour les quelques femmes qui sont dans la situation dans laquelle je me suis retrouvée, à savoir nausées et vomissements tous les jours …. jusqu’à la fin…  (pour celles qui n’en sont qu’au début, ne prenez pas peur, en général après trois mois tout se rétablit. Filez lire autre chose, oust 😉 !!). A l’époque j’aurais aimé connaître quelqu’un qui avait vécu cet enfer et partager mes peines et mes doutes avec elle. Si j’écris cet article, ce n’est pas pour me plaindre (de toute façon tout ça est terminé pour moi maintenant 😉 ). C’est pour aider des femmes qui sont à bout et montrer qu’elles ne sont pas seules. Je n’ai pas envie de ressasser toute cette période mais même si cet article peut redonner du courage ne serait-ce qu’à une seule femme, mon but sera déjà atteint. 


La nouvelle tombe enfin, je suis enceinte! Comment se sentir plus heureuse et euphorique ? Im-po-ssible ! Envie de le crier sous les toits, de trouver un prénom à Bizule, de faire les “à fond” dans la pièce qui sera sa future chambre, de me balader dans les magasins pour bébés,…. Et voilà qu’à même pas un mois de grossesse d’horribles nausées arrivent pour pourrir ces moments magiques.

On me parlait de nausées matinales… Non mais attends! 24h sur 24 ça n’a rien de matinal…. Les jours passaient très difficilement. Je comptais les heures en attendant cette fameuse date fatidique des trois mois. Période magique après laquelle, selon tout le monde, les nausées disparaissent. D’abord sous Itinerol B6, puis sous Primperan, puis sous toutes sortes de trucs homéopathiques, phytomachin, astuces de grands-mères,… rien n’y faisait. Je n’ai rencontré personne qui a eu à peu près la même chose…. mais peut-être que vous oui !

Un jour, j’ai quitté le boulot en plein milieu d’après-midi, en larmes, tellement ça devenait difficile. Je me suis rendue directement aux urgences pour qu’on me donne quelque chose pour atténuer les nausées et les vomissements. Lorsque le médecin m’a reçue, il a discuté deux mots avec moi et a commencé sa conclusion comme suit : “je vois que cet enfant n’était pas désiré,…”. Ouh la la, imaginez le choc… ! Bien sûr que Bizule était désiré ! Plus que tout !

La nourriture ne me dégoûtait pas trop, sauf la viande. Enfin si, beaucoup d’aliments me dégoutaient mais leur simple vision ne me faisait pas vomir 🙂 . Par contre, tout ce qui “nettoie” m’était réellement insupportable. Rien à voir avec des petites nausées qu’on peut rencontrer dans notre petite vie…. Elles étaient très violentes. Voici quelques exemples de ce qui m’était insupportable :

  • le dentifrice (j’ai dû tester au moins 12 tubes ! mais je n’ai rien trouvé de magique…). J’avais programmé un bon détartrage une fois bébé dehors 🙂 Mais vraiment grosse angoisse pour mes dents…. Plutôt maniaque du brossage de dents et lavage de mains, j’étais servie….
  • le savon / gel douche / shampooing (l’angoisse de la salle de bain !)
  • le liquide vaisselle
  • les crèmes (pour le visage, le corps, les mains,…)
  • les Labello
  • les rayons lessives des magasins (…. les magasins tout court….)
  • les produits de nettoyage pour la maison (au secours !) (non, non, c’est pas une excuse ! promis ! 🙂 )
  • les parfums
  • la menthe
  • les parkings souterrains (si je me parquais trop loin de l’entrée j’étais limite bleue en entrant dans le magasin, à force de retenir la respiration 😉 )
  • boire…. oui, simplement boire m’était insupportable

Pour calmer les nausées, je mangeais…. Ça vous paraît probablement contradictoire mais il fallait que je mange pour être mieux. Mais au fond, j’étais même pas mieux, hahaha,…. Dès que la nourriture était avalée, les nausées reprenaient le dessus. Et quand tout était bien dedans, assez souvent ça ressortait. Je ne vomissais pas toute la journée. Au début oui (surtout de la bile 🙂 ). Après, seulement deux à trois fois par jour (surtout lors du brossage des dents) mais les nausées duraient 24h sur 24. Malgré les vomissements, je prenais du poids. Je ne savais plus comment dormir… mon lit était en V 😀  : la tête surélevée pour ne pas vomir et les pieds aussi pour réduire la rétention d’eau 😉

Le plus douloureux dans tout ça, c’est que je ne supportais plus du tout l’odeur de mon mari ! Vous imaginez ?! Lorsqu’il sortait de la douche, je sentais son shampoing et son gel douche jusqu’au salon !! Un truc de ouf ! C’est difficile à comprendre car avant tout ça et maintenant je trouve qu’il sent trop bon 😀 !

Alors si vous êtes dans ce cas (franchement j’ai mal au cœur pour vous et je sais que le temps passe affreusement long, mais vous verrez, la récompense est tellement belle…), je vous donne quelques trucs qui m’ont aidée. Rien n’a soulagé réellement et définitivement mais toutes ces petites choses cumulées m’ont permise d’aller mieux.

Ce qui a marché pour moi ne marchera pas forcément pour vous mais ça ne coûte rien d’essayer…

  • nourriture : les cornichons et tout ces trucs au vinaigre (courgettes au vinaigre, maïs,…). Bizarre mais ça aide ! // Le fromage blanc à tartiner passait trop bien // Si vous ne pouvez plus avaler une goutte de thé ou café le matin (de toute façon ce n’est pas conseillé lors d’une grossesse), essayez le chocolat chaud/froid // croquez quelques amandes pour calmer les nausées // les bonbons acidulés !! // de l’eau citronnée et gazeuse (ça a bien marché pendant un moment et du jour au lendemain ce n’était plus possible). Il est préférable de manger régulièrement, tout au long de la journée, en petites quantités.
  • crème visage/mains : je n’ai pas trouvé de solution 😉 Beurk ! Beurk ! Ben on se laisse se ratatiner pendant neuf mois 😉 . On se rattrapera plus tard. Ou essayez une huile comme l’huile de jojoba.
  • crème anti-vergetures : toutes les crèmes me faisaient vomir, même l’huile d’amande douce… Aujourd’hui, je n’arrive pas encore à comprendre comment l’huile d’amande douce pouvait empester à ce point :-D. Une qui allait pas trop mal était la Bepanthen spéciale vergetures, que j’ai testée tout à la fin…. mais elle est assez chère et le tube se vide rapidement. De plus, je ne l’ai trouvée qu’en France. L’huile Weleda est intéressante aussi.
  • gel douche : les deux plus gros problèmes étaient le gel douche et le dentifrice…. Après plusieurs mois de galère, j’ai enfin réussi à trouver (en France) un gel douche sans parfum. Pendant la grossesse, je trouvais qu’il avait une odeur désagréable mais elle était beaucoup plus supportable que toutes les autres ! Il s’agit du Sanex 0% (celui sans odeur bien entendu). J’ai gardé un emballage en souvenir car il m’a vraiment sauvée 😀
  • dentifrice : alors là, grosse grosse galère…. J’ai essayé tous les dentifrices sans menthol… Si je ne respirais pas pendant le brossage, j’arrivais à tenir quelques secondes sans vomir… mais dès que je reprenais le souffle tout ressortait…. super, on recommence,…. Etrangement, le dentifrice qui a le mieux passé est très fort en goût. Il s’agit du Tebodont (à l’huile d’arbre à thé).  Maintenant, pour les 10 prochaines années je n’ai plus besoin de racheter de dentifrice !
  • Si vous devez prendre du magnésium, sachez qu’il existe plusieurs sortes de goûts ! J’ai pris pendant des mois celui à l’orange et je le vomissais après chaque prise…. jusqu’à ce que, lors d’un séjour à l’hôpital, je découvre le même, mais au citron (Magnésiocard citron) ! Pas bon sur le moment, mais toujours moins dégueu que celui à l’orange… Il restait dedans… 🙂 Allez savoir pourquoi….
  • Il existe des bonbons au gingembre ! Le gingembre soulage les nausées. Malheureusement, je ne trouve plus le lien du site pour les commander. Si vous savez ou vous pouvez vous en procurer, je serais contente de recevoir l’info pour la noter ici 🙂 . Parfois je faisais cuire du gingembre et buvais l’eau. C’était horrible mais tout était bon à tester !
  • A partir de 4 mois de grossesse (si mes souvenirs sont bons), des brûlures d’estomac peuvent venir s’ajouter aux nausées. N’hésitez pas à demander à votre médecin de l’Oméprazole ou qqch du genre pour calmer les brûlures.
  • Dès que possible, sortez prendre l’air pour vous changer les idées ! Oui, envie de rien, si ce n’est de vomir, de pleurer et de dormir… alors mettez vous un coup de pied au c…. et sortez vous aérer !

J’ai eu la chance d’avoir des collègues de bureau vraiment exceptionnelles. Plus de parfum, plus de crème pour les mains sur le bureau, un carré de sucre quand je basculais, un verre d’eau de temps en temps, des biscuits en réserve pour le grignotage,… 😀

Et on dit que la grossesse n’est pas une maladie…. 😀


C’est sûr, pour moi l’accouchement a été assez vite oublié. J’y suis même arrivée avec le sourire (presque jusqu’à la fin 😉 ), malgré les trois jours de contractions. Vous n’imaginez pas à quel point j’étais impatiente que Bizule sorte en embarquant avec lui toutes mes saletés d’hormones à la con… Par contre, la grossesse m’a un peu traumatisée je crois. J’en suis encore bien marquée maintenant.

Allez les filles, courage ! Si ça peut vous aider, les 4-5 premiers mois sont les plus durs. Si les nausées persistent après, elles sont quand même un peu moins violentes il me semble (pour mon cas). Continuez à vous dire que ça vous passera avant la fin de la grossesse, ça vous aidera à tenir le coup. Et n’écoutez pas les personnes qui vous disent de profiter de votre grossesse car après ça sera pire ! Quand on vit une grossesse comme ça, le bonheur arrive une fois que bébé est dans nos bras. Et quel bonheur !!

Et surtout, à peine bébé sorti, tout ça c’est fini !!!! Ciao Berthe ! 😀

Quand vous serrerez bébé dans vos bras, vous comprendrez pourquoi vous avez souffert… et que ça en valait tellement la peine ! La vie est tellement plus belle avec un bébé ! 


P.S. : Vu que j’ai fait ci-dessus tout un blabla sur les nausées dues à la grossesse, j’aimerais rajouter quelque chose après-coup. Quelque chose qui me travaille encore maintenant. C’est super bizarre (et carrément très peu probable selon les spécialistes à qui j’en avais parlé à l’époque), mais dès l’arrêt de la pilule (environ une semaine après), j’ai commencé à avoir des nausées et à vomir…. Surtout des nausées…. Du coup, j’étais toujours en train de me demander si j’étais enceinte….. Mais rien. Ceci a duré 4 à 5 mois, pour laisser ensuite une légère pause de peut-être 2 semaines (lorsque j’étais enceinte mais ne le savais pas encore) puis à repris méchamment jusqu’à la fin de la grossesse.

Si quelqu’un a connu ou connaît une situation similaire, je serais contente de pourvoir discuter avec elle sur ce sujet.

Une réflexion au sujet de « Grossesse : nausées et vomissements interminables (hyperémèse gravidique) »

  1. Coucou,

    Ton post date de 2014 certes (j’aurai aussi pu tomber sur ton blog avant 🙂 mais le sujet est toujours d’actualité.
    Ma pauvre, toute une grossesse comme ça l’horreur. Etais ce une fille au final? Il parait que c’est plus fort quand c’est une fille. Moi je ne connaissais pas le sexe mais…. ce fut une fille.

    Moi aussi j’ai pas mal galeré. Je suis tombée enceinte en mars et je me revois en larme en daignant enfin oser prendre un médoc (qui ne changeait pas grand chose au final) en Mai. Je suis passée chez un pharmacien en lui expliquant. cette dame, au lieu d’être un chouilla sympa m’a répondu “vous plaignez pas ça fait que 4 mois, il y en a qui ont cela jusqu’a l’accouchement” bon ben la j’ai pleuré. En mai je ne savais plus quoi faire. En plus le rythme de travail était horrible. Nouveau job (pauvre patron) – 2h de trajet dans la journée – levée à 06h, retour à la maison à 18h30 – pas de pauses le midi et boulot dans l’événementiel, donc à droite et à gauche… Encore aujourd’hui je m’insulte toute seule, si j’avais su je n’aurai jamais fait ça… En tous les cas si numéro 2 un jour, ce sera pas comme ça!

    Bref, nausées pareil, matin – midi et le pire le soir. Vers 19h quand j’étais au pic de ma fatigue, j’en avais des vertiges. Je n’ai jamais vomi, je pense que j’aurai préféré au moins après j’aurai eu 5 minutes de répit.
    Comme toi, les parfums, la clope, les parkings, les gels douche, la nourriture et l’odeur même de mon mari me filais la gerbe.
    Le pire? C’est bête hein mais le matin j’allais acheter un truc qui allait me caler, sans avoir faim (comme toi, pas faim mais j’ai pris des kilos à force de manger de “la pate” = brioche – madeleines ). Au sortir du train je filais à la migrolino et la….. L’HORREUR DE L’ODEUR des Migrolinos. Je retenais ma respiration un max mais forcement je ne tenais pas longtemps. Je respirais le moins possible et je sortais.. par un parking nooooon pareil, une odeur d’essence – de renfermé et de pain industriel tout ça mixé et hop mon envie de vomir me tiraillait encore plus. Encore maintenant 1 an après j’y repense.

    Je me rappelle pleurer non stop. d’épuisement d’être aussi handicapé. Ne parlons pas des soucis gastriques en package (le gynécologue mâle riait, pas moi).

    Bref, cela s’est arrêté ou atténué (je ne sais plus car on vit avec) vers les 20/25 semaines. Ensuite il y a eu d’autres choses mais ça c’était derrière.

    Bébé à 8 mois et je ne peux toujours pas mettre de parfum ou fréquenter quelqu’un avec un parfum. Ma mère ou belle mère cocotte à plein nez quand je les vois et j’en souffre beaucoup. Je crois que mon nez s’est développé depuis. J’ai stoppé tous les produits ménagers industriels pour du naturel (c’est aussi une bonne chose) lessive – cosmétiques inclus.

    Je n’ai pas hâte de remettre ça à cause des nausées qui en plus ne sont pas comme lorsqu’on a une gastro, c’est moins franc, plus pernicieux comme sensation. Je ne sais pas comment décrire la chose.

    Voila mon témoignage 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *