Publié le Laisser un commentaire

Gâteau glacé ultra simple pour les anniversaires

Parce qu’on n’est pas toujours des cheffes pâtissières, parce qu’on manque souvent de temps et surtout parce qu’on veut faire plaisir à nos enfants, voici une idée de gâteau glacé Plussimpletupeupa !

Nos enfants sont nés en été et souvent leurs anniversaires tombent en pleine canicule, comme cette année. Donc, pour éviter d’allumer le four et pour rafraîchir les convives, j’opte pour cette recette ultra simple.

Bon, là, il y avait 8 enfants qui attendaient sur la terrasse, j’ai voulu faire très très vite et je n’ai pas pris le soin de lisser les contours ni de faire une photo potable, mais tu peux le faire mieux ! 😉 Surtout, par 37 degrés, je voulais faire très vite.

LE GÂTEAU – VACHERIN GLACÉ

INGRÉDIENTS :

  • env. 2 litres de glace (ici 1L vanille et 1L fraise) (tu peux mettre ce que tu veux, même des sorbets)
  • quelques biscuits (par exemple Speculoos,…), environ 120 g
  • 60 à 70 g de beurre

MATÉRIEL :

  • 1 moule à charnière de 18 cm, le plus haut possible
  • du papier sulfurisé
  • un rouleau à patisserie si possible
  • 1 congélateur 😉 (tu auras pris le soin d’y faire de la place avant de commencer quoi que ce soit !)
  • des décorations selon vos envies

Tu peux préparer ce vacherin glacé la veille.
Il faut par contre toujours avoir ton matériel prêt ainsi que des idées de décoration bien précises afin d’agir au plus vite, à chaque étape, pour éviter que la glace ne fonde ! (on évite absolument le dégelé/recongelé !)

  1. Fais fondre doucement le beurre au micro-onde.
  2. Pendant ce temps, dans un sachet en plastique ou un linge propre, dispose quelques Spéculoos à la fois et écrase-les avec un rouleau à pâtisserie. Recommence de manière à réduire en miette tous tes biscuits. Tu peux avoir des morceaux plus ou moins grands, selon vos goûts.
  3. Mélange bien les biscuits et le beurre dans un saladier. Dispose ensuite ce mélange dans le moule à charnière (dont tu as recouvert le fond de papier sulfurisé)* et tasse bien le tout en réalisant une surface plane. *Place le papier sulfurisé sur la partie du fond et clippe ensuite la charnière par-dessus afin de bien le maintenir en place. Découpe le papier qui sort sur les côté.
  4. Place le tout au frigo pendant minimum 20 minutes.
  5. Sors une glace de ton choix du congélateur et, sans la laisser dégeler, prélève de petits morceaux avec une cuillère à soupe et étale-les sur ton fond de biscuits. Travaille vite. Etale de cette manière toute ta glace. Garde une surface plane en lissant avec ta cuillère. Bouche bien tous les trous.
  6. Place au congélateur un moment, le temps que ça durcisse à nouveau et recommence l’opération avec la deuxième glace.
  7. Place le tout au congélateur pendant 2 heures (voire toute la nuit).
  8. Juste avant l’anniversaire, place tes décorations.

Remarques :

  • Tu peux insérer entre les couches de glaces, des meringues écrasées.
  • Tu peux recouvrir le tout de crème fraiche mais expérience faite plusieurs fois, avec la canicule ça prend très mal.

Voilà ! Bon appétit !

Publié le Laisser un commentaire

COUCHES LAVABLES

Vous avez envie de vous mettre aux couches lavables ? Même si ce n’est que pour un jour ou deux par semaine, c’est déjà un joli geste ! … pour les fesses de bébé et pour la planète 😉

Ceci ne concerne pas les couches directement mais j’ai envie de vous le dire : si vous vous intéressez aux couches lavables, c’est que vous voulez certainement ce qu’il y a de mieux pour votre bébé et pour la planète. Ce qui me pousse à imaginer que, comme beaucoup de mamans, vous tentez de faire au mieux pour faire les choses bien. Je vous en félicite ! … mais je vous rappelle aussi que vous avez le droit d’être fatiguée, le droit d’être à côté de vos pompes, le droit de tout simplement ne pas être parfaite tout le temps ! Les couches lavables, c’est top, mais c’est important que vous ayez conscience qu’il ne faut pas vous mettre une pression folle de tout réussir, y compris pour les couches. Il y aura des jours où vous n’aurez tout simplement pas envie de vous embêter et c’est NORMAL ! Vous êtes déjà merveilleuse, osez respirer, osez ne pas être “parfaite”. Si vous les utilisez seulement en journée, seulement les jours qui vous arrangent, c’est déjà un joli pas ! Vous avez déjà tant à faire !

Sur mon site, les couches sont vendues par 1 ou 2 pièces à la fois, histoire que vous puissiez les tester tranquillement, sans avoir besoin de vous suréquiper dès le début. Je les ai testées et largement appréciées mais elles ne sont pas cousues par mes soins.

La couche s’adapte parfaitement à la taille de bébé, de la naissance à la propreté !

Comment installer la couche ?

Vous glissez l’insert à l’intérieur de la couche, placez sur le dessus (entre la couche et les fesse) une lingette sèche* et fermez la couche grâce aux boutons-pression, comme une couche jetable.

Comment retirer la couche ?

Lorsqu’il faut changer la couche, il suffit de retirer l’insert et de passer le tout à la machine (couche + insert). S’il y a des selles, il faut les jeter dans les toilettes et passer la couche à l’eau FROIDE avant de la laver.

En attendant le lavage, entreposez les couches dans un seau ouvert. N’attendez pas non plus une semaine avant de les laver 😉

Comment la laver en machine ?

Une fois le gros “rincé” un coup à l’eau froide, vous pouvez la mettre avec votre linge habituel. Vous lancez un “rinçage” pour rincer et évacuer l’eau sale (attention, ce n’est pas un prélavage !), puis vous lavez à 40°. Vous pouvez mettre les inserts au sèche-linge, sans souci. Vous pouvez aussi les laisser sécher de temps en temps au soleil, le soleil a un effet blanchissant (mais attention, les élastiques s’useront plus vite).
Niveau lessive, vous pouvez utiliser votre lessive habituelle, en poudre c’est mieux (ou la faire maison ! voir l’article). N’utilisez pas d’adoucissant ! Au risque de faire “perler” le pipi et gare aux fuites. Remplacez l’adoucissant par du vinaigre !
Vous pouvez laver les inserts à 60° de temps en temps. Avec du vinaigre et du bicarbonate de soude.

*Vous trouvez dans toutes les grandes surfaces, des lingettes sèches à déposer entre la couche et les fesses de bébé. Lorsqu’il y a des selles, vous pouvez alors les jeter facilement, avec la lingette sèche, dans les toilettes (si bien sûr elle est biodégradable). Dans le cas contraire, vous jeter les selles dans les toilettes et la lingette à la poubelle. Certaines sont lavables plusieurs fois !

PREPARER SON LINIMENT MAISON ? CLIQUEZ ICI 😉

Publié le Laisser un commentaire

Note pour les fiches menus

Vous avez été nombreux à tester les fiches menus et je vous en remercie vivement ! Maintenant que j’ai un peu de recul par rapport à ce pack, voici quelques informations 😉

Les astuces pour bien utiliser les fiches et ainsi vous vider la tête de cette charge mentale infernale (qu’est-ce qu’on mange ??!) sont fournies avec le pack de fiches 😉 Toutefois, il me semble important de souligner un point précis pour les personnes qui ont reçu les fiches :

  1. Notez en vrac vos idées de repas (environ 6 idées de menu – histoire de laisser un peu de place à l’imprévu) (un peu moins si vous ne cuisinez que le soir). Naturellement, aidez-vous des fiches !
  2. Faites vos courses avec votre liste d’ingrédients.
  3. SEULEMENT une fois les courses terminées, préparez votre tableau de la semaine au feutre effaçable ! (Ce point est important car souvent, lors des courses, nous tombons sur des actions ou des produits qui se périment très rapidement et que nous n’avions pas prévus dans notre liste). Ceci vous permettra donc de préparer facilement votre planning en fonction des dates de péremption / fraîcheur des produits. N’oubliez pas que certains repas peuvent être préparés en plus grande quantité et réchauffés.
  4. Vous pouvez accrocher (patafix) la liste de menus de la semaine à remplir à l’intérieur d’une porte d’armoire de la cuisine. C’est parfait ;-). A un endroit accessible pour y faire vos annotations, c’est top.

Deuxième point important : j’ai eu énormément de retour par rapport à la recette “Endives au jambon à ma façon” 😉 On m’a rapporté à de nombreuses reprises que pour une fois, les enfants (et même les adultes) avaient aimé les endives ! 😉 Je vous remercie pour vos retours ! (Cependant, qqn m’a également fait remarquer que j’ai oublié – dans la 1ère version – de noter à quel moment on ajoute les carrés de jambon ! … Donc vous pouvez les mettre au même moment que les endives et bien mélanger ;-). Désolée ! Pourtant j’ai tout relu 1’000 fois, ahah !)

Publié le Laisser un commentaire

Réalisons notre calendrier de l’Avent !

CETTE ANNEE IL SERA “FAIT MAISON”

Cette année, il sera un peu spécial car tout est un peu différent… Ce qui ne change pas, c’est qu’il sera fait maison. Il reste un mois avant d’ouvrir la première case. Je m’y prends à l’avance car si tu peux commencer à y réfléchir gentiment, tu n’auras pas le gros coup de stress de dernière minute.

Tu as certainement un calendrier de l’Avent à remplir toi-même. Si ça peut te donner quelques idées, je propose ci-dessous une série de cartes à découper que tu peux glisser dans tes cases journalières.

COMMENT PROCEDER ?

Imprime 2x le tableau (ci-dessous, clique sur la version imprimable).
Choisis ce qui te plaît et ajoute tes propres idées dans les cases vides (tu peux aussi me les communiquer pour que je les note 😉!).
Prévois les mercredis après-midi et les week-ends pour les activités plus longues et garde de côté celles que tu ne peux pas prévoir à l’avance (celles qui demandent de la neige par exemple ;-)!). Pour ma part j’ai jamais réussi à la commander pour qu’elle s’accorde à mon calendrier. J’sais pas toi par contre ;-).
Découpe sur les traitillés.
Lorsque tu places les coupons dans ton calendrier, note sur le 2e tableau dans quelle case tu as placé l’activité afin de t’organiser et ne pas devoir à chaque fois rouvrir tout ton calendrier pour retrouver une activité (oui car suivant l’humeur, les conditions, les imprévus, … tu vas devoir déplacer certains coupons. Sérieux, c’est du vécu !).

N’oublie pas certains jour d’y ajouter un chocolat chacun ! – avec ou sans activité ! Non, tu n’es pas une mère indigne si plusieurs jours tu mets du chocolat car tu n’as pas le temps de préparer THE activité spéciale. Un chocolat ou n’importe quel petit truc qui passe dans ton “jour”. Pourquoi pas aussi un pack d’histoires sur la boîte à histoires,…

Et enfin, n’oublie pas d’agender les occupations qui demandent de la préparation à l’avance (genre faire les courses pour les ingrédients du gâteau, pareil pour les crêpes et le riz au lait, acheter le maïs pour les popcorns, …).

LA VERSION IMPRIMABLE POUR TOI 😉

PETITES INFORMATIONS UTILES CONCERNANT CERTAINES ACTIVITES

Publié le Laisser un commentaire

Nespresso Vertuo Plus

Quelle joie quand j’ai reçu la machine à café Nespresso Vertuo Plus afin de la tester ! Ouaoouh, j’adore ! J’ai l’impression d’avoir gagné à un concours ! Je suis déjà tout excitée !! Faut que je laisse un peu redescendre la pression avant de boire mon premier café car la caféine et moi ne faisons pas bon ménage… aie aie ! ahah !)

PREMIERE IMPRESSION ET MISE EN ROUTE

Son packaging est très chic (mis à part le sagex…). Quelle chance, elle est blanche, comme j’aime ! Son design élégant, épuré et arrondi me plaît beaucoup. Elle trouve tout de suite sa place à la maison ! Trop hâte de l’essayer !

Il me faut à peine quelques minutes pour lire le mode d’emploi et procéder au premier nettoyage avant la mise en route.

La Vertuo est livrée avec un assortiment de capsules, ce qui me permet déjà de ne pas rester frustrée devant ma machine en attendant la fameuse livraison des premières capsules 😉 Toutes ces belles couleurs attirent immédiatement l’oeil. Elles donnent envie ! Ma main se dirige, pour commencer, sur un café léger car c’est comme ça que je le préfère : grand, léger en goût, et avec du lait.

J’aime la manière dont le dispositif s’ouvre pour nous inviter à y déposer la capsule : automatique avec un air d’engin futuriste. Tout est très intuitif. La capsule doit être simplement posée dans son support (bcp plus évident que sur les machines dans lesquelles il faut laisser glisser la capsule – qui une fois sur deux reste bloquée…). Il suffit ensuite d’appuyer sur le seul bouton pour que la magie opère 😉

Les différentes couleurs et textures qui se dessinent dans la tasse transparente m’enchantent les papilles. La douce senteur torréfiée légèrement fumante me donne l’eau à la bouche.

SES PROMESSES ET PROUESSES

Cette machine permet 3 longueurs de cafés : expresso (40 ml), café long (150 ml) et mug (230 ml).  Oui, j’ai bien dit MUGS ! voilà exactement ce que je voulais ! De grands cafés crémeux avec de la mousse ! Miaaaamm…

Niveau variétés et goût, le choix est très varié ! Il y a de quoi contenter tout le monde. La taille des capsules est adaptée à celle du café final.

Ma première commande de capsules arrive très vite. Sur les conseils d’une amie, je teste également un café très léger et doux : le “Voltesso”. La capsule est prévue pour un espresso. Adepte de grands cafés, je fais mousser du lait avec mon émulsionneur à lait (dans un mug Nespresso) et y fais ensuite couler mon café. Visuellement c’est un régal. Gustativement : UN DELICE !

Point positif : elle est relativement silencieuse et très peu énergivore. Du reste, après quelques minutes, elle s’éteint automatiquement pour ne plus consommer d’électricité du tout.

Image : Nespresso.com

LES POINTS POSITIFS

  • permet 3 longueurs de café
  • utilisation très simple
  • goût et texture (onctueux et crémeux)
  • idéale pour de grands cafés
  • design élégant
  • grand assortiment varié de cafés
  • facilité d’entretien
  • faible consommation électrique

LES POINTS NEGATIFS

  • prix de la machine et des capsules
  • vitesse de préparation plutôt lente
  • absence de témoin lumineux lorsque le réservoir est vide*.

Le prix des capsules est assez élevé. Les machines et capsules Nespresso sont réputées pour leur côté “luxueux” et qualitatif. Dans mon cas, j’aime savourer un café le matin. Donc ça joue. C’est important de se faire plaisir ! 😉

S’il y a du monde à la maison, il ne faut pas être trop pressé pour recevoir son café 😉

*Il n’y a pas de témoin lumineux pour indiquer que le réservoir est vide. Vous me direz que ce n’est pas grave vu que le réservoir est sous nos yeux. Mais quand on est un peu à côté de ses pompes, c’est un peu dépitant d’avoir son café stoppé net car on n’a oublié de remplir le réservoir. Par contre, gros point positif : après avoir remis de l’eau, il suffit de presser à nouveau le bouton pour que le café reprenne sont cycle là où il était resté ! Donc pas de gaspillage de capsule.

CONCLUSION

En résumé, c’est une belle machine au design élégant qui fait d’excellents cafés. Vous serez d’accord avec moi : le goût reste tout de même le principal critère de pondération ! Elle trouve plutôt facilement une place dans la plupart des cuisines grâce à son design et sa taille plutôt modérée.

Les capsules ont un prix élevé mais je pense que dans ce monde ou tout va si vite, il est important de se poser parfois et de se faire plaisir. Elles sont par ailleurs livrées à la maison, rapidement, et reprises par le facteur, dans notre boîte aux lettres, pour être recyclées.

En ces premières journées d’automne, une bonne et grande tasse de café bien chaud et délicieusement crémeux, voilà de quoi réchauffer corps et esprit… 😉

Si vous êtes intéressés (pour vous ou comme cadeau de Noël, pourquoi pas), j’ai quelques bons de Fr. 175.- sur cette machine. N’hésitez pas à me contacter ! 😉

Publié le Laisser un commentaire

Mes yogourts du soleil

Yogourts maison sans yaourtière !

Voici une petite occupation sympa à tenter pourquoi pas avec vos enfants. Si je la propose, c’est surtout parce qu’ils sont super bons, c’est fun, c’est DIY, ça occupe une partie journée de confinement avec les enfants et ça évite de jeter les plastiques des yogourts du commerce. C’est également plus économique qu’un yogourt de supermarché (moins de 20 ct le yogourt bio ;-)) … et c’est surtout tellement agréable de déguster SON yogourt dans un pot en verre. C’est un peu comme quand tu manges chez ta grand-maman (tu sais pas si c’est les services ou je ne sais quoi mais c’est meilleur !) 😉

Faire les choses soi-même procure une satisfaction personnelle et booste notre engagement écologique ! On saura exactement ce qu’on mange et ils auront l’avantage d’être nettement moins sucrés que les yogourts vanille du commerce tout en gardant un goût et une texture à tomber.

Les puristes diront que c’est scandaleux d’utiliser du lait UHT pour faire ses yogourts maison. La méthode conventionnelle consistant à faire chauffer le lait CRU (le faire bouillir légèrement) pendant 20 à 40 minutes et le laisser refroidir. Avant de recevoir une avalanche de mails, je précise juste que ne vous donne pas une recette de grand chef mais bien une activité ludique pour faire de délicieux yogourts LE PLUS SIMPLEMENT POSSIBLE ;-). Testée de nombreuses fois par ma petite famille et approuvée à l’unanimité !

Ingrédients pour environ 7 yogourts nature :

  • 1 litre de lait entier UHT (bio c’est bien)
  • 1 yogourt nature BIO au lait entier (ou alors vanille BIO)
  • 1 ou 2 sachets (voire +) de sucre vanillé (facultatif)

Niveau matériel, vous avez déjà tout à la maison ! Soit :

  • une grande casserole
  • un thermomètre (facultatif)
  • 7 récipients en verre ou terre cuite avec couvercle (ou alors un tout petit peu de cellophane)
  • une belle journée ensoleillée (si le soleil fait le coquin, la solution est dessous)

Préparation :

  1. OYEZ OYEZ, J’AI ICI UNE TROP BONNE NOUVELLE LES MAMOUNETTES !! Vous trouvez ici la recette la plus SIMPLE imaginable 😉
    Preuves à l’appui (ouais parce que j’en ai fait des essais avant de poster mon article – et tous ont fonctionné !), on peut simplement chauffer un chouia le lait (UHT) pour qu’il atteigne environ 40 degrés (température d’un biberon environ). Cette méthode nous permet d’obtenir environ 7 beaux et bons yogourts avec une texture à tomber.*
    Pendant que le lait chauffe, ajouter 1 sachet de sucre vanillé (pour un léger goût vanillé que l’on perçoit tout de suite), voire plus selon les goûts de ta petite famille.
  2. Etape pas obligatoire mais pratique : ici je transvase le lait dans un grand pot à eau, avec un bec pour verser. C’est plus pratique pour viser les pots de yogourts 😉
  3. Quand le lait est à 40-45 degrés maximum : ajouter le yogourt bio et bien mélanger.
  4. Verser le lait dans les pots et bien les fermer (soit avec leur couvercle, soit avec du cellophane).
  5. Placer les pots dans une grande casserole avec un petit fond d’eau tiède et mettre le couvercle.
  6. Les placer au soleil pendant 6 heures ! ** (éviter de déplacer la casserole ou d’ouvrir 36 fois le couvercle pour contrôler. La chaleur sera ainsi mieux gardée. Parfois ils prennent en 3 heures ;-), généralement plutôt en 6 heures. Poser la casserole sur un sous-plat en liège est recommandé. Moins il y a de vibrations, plus les yogourts seront contents 😉
  7. Quand ils ont pris (ils ont une bonne consistance – ici j’aime qu’il soit bien fermes), placer les yogourts au réfrigérateur. Une fois bien froids, ils sont prêts.

Bon appétit !

Astuces :

  • *Ce qui nous ôte déjà la partie la plus pénible de la méthode la plus utilisée, à savoir : chauffer le lait pendant longtemps et attendre qu’il refroidisse à 40° – c’est sûr que nous on a que ça à faire : attendre. hum…). D’un côté le lait aura bcp réduit (donc vous aurez moins de yogourts) et vous devez rester 40 minutes près de votre casserole pour touiller. Sans compter le temps que le lait refroidisse (environ 1 heure et demie à température ambiante).
  • **Si d’un coup le soleil fait des siennes et que tes yogourts sont tout liquides, il est possible de les rattraper de deux manières :
    • soit en les plaçant au four à 45°. Ou alors enfourner à 50° pendant 20 minutes puis éteindre le four sans ouvrir la porte et les laisser à l’intérieur jusqu’à ce que le four soit froid. J’ai déjà essayé avec un couvercle en cellophane. Il a bien supporté cette température.
    • soit en posant simplement notre casserole (et son fond d’eau) sur la plaque et l’allumer très très légèrement (juste que l’eau devienne tiède). Laisser un moment puis couper le feu sans ouvrir le couvercle de la casserole et laisser prendre les yogourts. Si c’est l’hiver, tu peux allumer ta casserole pour chauffer un petit peu le fond d’eau et éteindre la plaque…. à Midi, lorsque tu prépares le repas, profite de la chaleur d’une plaque éteinte pour poser ta casserole dessus. Tu fermes bien le couvercle et allumes de temps en temps un tout petit peu la plaque juste pour maintenir l’eau du fond à une température tiède. Ta casserole passera environ 6 heures sur la plaque (la plupart du temps éteinte je te rassure).
  • Mettre au fond des pots, un peu de confiture. Avant de verser le lait (ou lors de la dégustation).
  • Aromatiser, au moment de déguster, avec une compote de fruits, des fruits, de la confiture, des paillettes pour décorer les cupcakes,… des vermicelles de chocolat, du caramel, du sirop d’érable,…

REPONSES A VOS QUESTIONS :

  • Si nous voulons des yogourts fermes, peut-on utiliser un yogourt bio qui n’est pas très ferme ?
    Oui, pas de problème !
  • Peut-on utiliser une marmite vapeur ?
    Oui, pas de souci si vous laissez vos yogourts au chaud sur votre plaque (je ne sais pas si c’est une bonne idée de laisser une marmite vapeur 6 heures au soleil – pour les joints et toussa et toussa). On est d’accord qu’on ne la laissera aucunement monter en pression mais on va profiter du fait qu’elle soit bien fermée pour garder la chaleur.
  • Sont-ils dangereux pour la santé vu qu’ils ne sont pas chauffés ?
    Non, pas du tout si vous utilisez du lait UHT. Veillez naturellement à ce que tout votre matériel soit propre et vous n’aurez aucune souci.
  • Combien de temps se conservent-ils ?
    Aucune idée ! Ici ils sont mangés tellement vite qu’on n’a pas encore pu faire le test. On dira une semaine pour être prudent. Mais beaucoup disent qu’ils se conservent facilement au moins 2 semaines.
  • Où trouver les récipients ?
    J’ai pris des pots à conserves WECK chez Landi (environ Fr. 12.- les 8). Je trouvais leur forme sympa. On en trouve dans la plupart des grandes surfaces. Comme j’en fais souvent, je préférais des couvercles en verre car selon moi c’est plus facile de les garder bien propres plus longtemps 😉
  • Pourquoi contrôler que le lait ne soit pas à plus de 40-45 degrés avant d’ajouter le yogourt ?
    Pour éviter que la chaleur tue les ferments lactiques du yogourt. Si c’est le cas, nos yogourts ne prendront pas.
  • J’ai mis un sachet de vanille bourbon moulu et mes yogourts sont tout noir au fond. Sont-ils bons ?
    Oui, parfois la vanille migre vers le fond. Ce n’est pas un problème. Il suffit de mélanger le yogourt.

Publié le Laisser un commentaire

Gâteau licorne – façon vacherin glacé

Vacherin glacé licorne

Je t’explique chaque étape, avec tous les détails ! Trop certainement ! (comme je vais troooop te saouler !) Mais comme ça tu ne seras pas perdue en cours de confection.

Cette jolie licorne existe sur internet, sous forme de gâteau. Ici je te propose une manière un peu originale, sous forme de vacherin glacé. Parce que c’est facile à préparer et que ça convient toujours pour un anniversaire. Imagine un peu les yeux de ta poulette quand elle le verra ! Je l’ai fait brut mais tu peux aussi le lisser.

Avant de commencer le gâteau, prépare les meringues multicolores ! C’est génial car tu peux les faire très en avance. Une semaine avant, elles se conserveront dans une boîte hermétique. Un mois avant, tu peux les placer au congélateur !

LES MERINGUES ARC-EN-CIEL

Tu trouves une vidéo très bien expliquée en recherchant sur Youtube : meringues en forme de rose – l’Atelier de Roxane.

Je remets les informations ci-dessous par écrit :

Ingrédients et matériel

  • 60 g de blanc d’œufs (ça représentera environ deux oeufs)
  • 120 g de sucre 
  • 3 colorants alimentaires (en poudre ça va aussi) Mettre une mini goutte ! ici : jaune-bleu-rouge.
  • du film alimentaire
  • 3 bols
  • une poche à douille

Battre les blancs d’œufs à faible vitesse et, lorsque le mélange commence à devenir mousseux (blanc), ajouter le sucre petit à petit, en augmentant aussi la vitesse. Ici, avec mon robot, je suis obligée de faire à forte vitesse pour que les oeufs blanchissent.

Quand ça fait un beau bec d’oiseau, répartir la préparation dans 3 bols avec une lécheuse.

Ajouter une goutte de colorant dans chaque bol.

Sur un grand film alimentaire, disposer les 3 couleurs (elles se touchent en formant 3 tubes) et « rouler le papier ».

Placer le tout dans une poche à douille.

Cuisson à 100° pendant 1h20 (fondante au milieu). Sinon, 2 heures.

J’ai utilisé une poche à douille que j’avais sous le coude. Pas terrible.

LE GÂTEAU

Ce qu’il te faut (pour un moule de 18 cm) :

  • env. 8 dl de glace (ici vanille)
  • env. 8 dl de glace (ici chocolat)
  • env. 8 dl de sorbet (ici pêche-abricot)
  • quelques biscuits (Speculoos,…)
  • des meringues (voir la recette ci-avant)
  • 250-300 ml de crème ENTIERE (on oublie la crème allégée !)
  • 20 gr. de sucre glace OU un sachet de Crème-Fix (conseillé pour les débutantes)
  • facultatif : des fruits pour la décoration. Ici j’ai mis aussi des bonbons Lachgummi.

Au niveau matériel :

  • 1 moule à charnière de 18 cm, le plus haut possible.
  • 1 fouet (électrique si possible, pour faire monter la crème)
  • une spatule pour lisser (ou un grand couteau à défaut)
  • 1 congélateur 😉 (tu auras pris le soin d’y faire de la place avant de commencer quoi que ce soit !)
  • une corne de licorne avec les oreilles et les yeux autocollants (j’en proposais dans le shop mais je n’en ai plus)

Tu peux préparer ce vacherin glacé la veille. Il faut par contre toujours avoir ton matériel prêt ainsi que des idées de décoration bien précises afin d’agir au plus vite, à chaque étape, pour éviter que la glace ne fonde !

Ici je mets, sur le dessous, la glace chocolat, au milieu la glace vanille et sur le dessus, le sorbet. Mais tu mets dans l’ordre que tu veux ! Par contre, la glace au chocolat sur le dessous ce n’est pas vraiment idéal car si elle fond un peu lorsque tu décores, tu risques d’avoir de vilaines taches brunâtres. Mais c’est loin d’être un gros problème.

  1. Sortir la glace chocolat du congélateur environ 15 minutes afin qu’elle soit un peu malléable et l’étaler au fond du moule à charnières en gardant une surface plane. Replacer le tout au congélateur quelques minutes. Ne pas trop la laisser dégeler pour éviter la prolifération de bactéries, évidemment.
  2. Sortir la glace vanille du congélateur.
  3. Pendant que la glace vanille se ramollit, écraser les biscuits (ou des meringues, comme tu préfères) en petits morceaux. Tu peux les placer dans un sachet hermétique ou un linge bien propre et passer le rouleau à pâtisserie dessus.
  4. Une fois que la couche de chocolat a bien durci, la sortir du congélateur et la parsemer de ta poudre de biscuit (ou meringues), en tassant bien.
  5. Etaler ensuite la glace vanille. Tasser le tout. La surface doit être plane. Replacer au congélateur, le temps que ça durcisse.
  6. Procéder de la même manière pour le sorbet (pas besoin de remettre des biscuits entre les deux couches).
  7. Placer le tout au congélateur pendant 2 heures (voire toute la nuit).
  8. Pour préparer la Chantilly, fouetter dans un bol bien froid la crème liquide ENTIERE (bien froide aussi). (Placer le bol, la crème et le fouet au réfrigérateur jusqu’à ce qu’ils soient très froids). Pour info, j’ai tenté de préparer la crème par temps de canicule… eh bien ! J’ai dû la jeter et recommencer tard dans la soirée. Donc si tu dois travailler dans ces conditions, place le bol, le fouet et la crème 15-20 minutes au congélateur avant de fouetter. Fouetter la crème et lorsqu’elle a une texture de mousse à raser, y ajouter petit à petit le sucre glace et continuer de fouetter (un peu plus fort) jusqu’à ce que la crème reste carrément agrippée au bol lorsqu’on le retourne. Attention, si tu insistes trop, tu auras du beurre et non de la Chantilly ! Bof, bof… Si tu veux être sûre de ne pas te louper, au lieu de mettre le sucre glace, ajoute du Crème-Fix (tu en trouves partout : Migros, Coop,..). Ce sont de tout petits sachets.
  9. Démouler délicatement le vacherin (en prenant soin de décoller les bords avant d’ouvrir le moule – avec une sorte de spatule étroite, en plastique de préférence pour ne pas abîmer le moule), étaler rapidement la Chantilly. Placer la corne (histoire de lui trouver une place. Tu peux ensuite l’enlever pour la congeler. Fixer les meringues et autres décorations. Replacer le tout au congélateur. Si tu ne veux pas que le gâteau prenne le goût des aliments qui se trouvent dans ton congélateur, une fois que la crème a durci, tu peux le filmer (là on parle pas de vidéo hein) avec précaution. Je ne le fais pas et il n’a jamais eu le goût des autres aliments.Pour la décoration, tu peux ajouter des fruits, des bonbons, ce que tu veux ! Si tu as dû congeler ton vacherin avant de mettre les décorations, tu peux les faire tenir en les badigeonnant d’un peu de crème Chantilly.
  10. Les yeux tiendront bien sur la crème. Tu peux les fixer tout à la fin, avec un soupçon de crème Chantilly.

Voilà ! Bon appétit !

Publié le Laisser un commentaire

Pack vacances spécial bout’chou

Hein ??! Cékoi cékoi ?? et cépourki ?

Les vacances approchent enfin ? J’ai sélectionné pour vous 10 articles pratiques pour un séjour près de l’eau (piscine, lac, mer,…) avec votre bambin. Ce pack est destiné aux petits de la naissance à la propreté 😉

Il se décline en deux versions : FILLE ou GARCON. Ouais, j’ai pas cherché midi à 14h sur ce coup…

Le pack est à Fr. 49.- . Il se trouve dans la rubrique “Eco’logique” dans le shop.

Y’aquoidedans ?

Dans ce pack vacances, vous trouverez :

  1. une couche lavable maillot de bain
  2. une couche lavable maillot de bain
  3. un petit sac imperméable
  4. un bracelet d’identité 
  5. un mouchoir en tissu (ou 3 débarbouillettes) (à choix)
  6. un attache-serviette ou doudou (ruban à choix)
  7. une pochette étanche pour lingettes humides
  8. un sac à coquillages et petits cailloux
  9. un paquet de feuilles de savon
  10. un filet à savon ultra moussant
  11. un bon de 20% sur un accessoire en perles (à choix)

Cébienbo mécékoi touça ??!

Pas de panique, je vous explique tout en détail 😉

  1. Couche lavable maillot de bain : cette couche remplace les couches jetables du commerce. Grâce aux boutons-pression, elle s’adapte facilement de la naissance à plus de 3 ans ! Si votre canaille fait pipi (ouais ben c’est quand même prévu pour ça), il suffit de la rincer et la laver avec votre lessive. Si le coquinou teste si la couche résiste au caca, pas de panique : il suffit de jeter les selles et de rincer la couches à l’eau FROIDE avant de la mettre à la machine avec le reste du linge. Elle en ressortira comme neuve. On peut naturellement mettre un maillot de bain dessus. Vous aurez une seule couche jusqu’à la propreté de l’enfant. Plus besoin d’acheter des paquets de couches jetables pour la piscine et de changer de taille chaque 6 mois ;-). Testée et approuvé par notre petite famille !
  2. Sac imperméable : ben là j’ai pas grand chose à dire : c’est un sac pour ranger la couche mouillée. Le petit plus : hors piscine, il convient parfaitement pour ranger les serviettes lavables de maman par exemple. Peut naturellement être lavé en machine.
  3. Bracelet d’identité waterproof : ce sont les bracelets que je propose dans mon shop. Idéal lors des sorties où il y a du monde. Vous pouvez y inscrire votre nom et votre numéro de portable. Le petit plus de ce bracelet : il s’adapte à tous les bras et peut aller dans l’eau. Il est évidemment réutilisable.
  4. Mouchoir en tissu : un mouchoir à glisser au coin du lit de tous les petits. Pratique, mignon et parfois réconfortant pour l’enfant. Se lave normalement, avec le reste du linge. Certains enfants déchiquettent les Mouchoir en tissu : un mouchoir à glisser au coin du lit de tous les petits. Pratique, mignon et parfois réconfortant pour l’enfant. Se lave normalement, avec le reste du linge. Certains enfants déchiquettent les mouchoirs en tissu et se les enfisiquent dans le nez, même à 2,5 ans…. Ben salut les ressortir ! (non non c’est pas du vécu ! hum hum….). Donc du coup c’en est presque une nécessité 😉 ou alors 3 débarbouillettes : pratique pour nettoyer le visage et les mains à chaque repas. Ici les enfants adorent !
  5. Attache-serviette ou doudou : ce sont les attaches que je propose dans le shop. L’objet à toujours avoir dans sa pochette à couches. n’importe quel linge ou serviette de restaurant se transformera alors en bavette ! Ils sont par ailleurs souvent utilisés comme attache-doudou 😉 Vous pouvez choisir le ruban que vous voulez dans le shop (dans la mesure des stocks disponibles). Valeur : Fr. 9.-.
  6. Pochette pour lingettes humides : le haut est équipé d’une fermeture ziplock. Du coup vous pourrez y glisser n’importe quelles lingettes humides (faites maison ou du commerce). Pas besoin de prendre l’entier de votre immense paquet lors d’une petite balade. La capsule permet de bien refermer le sachet pour que les lingettes ne se dessèchent pas. La pochette est munie d’une dragonne pratique qui peut s’accrocher partout. Pratique comme boîte à lingettes humides maison 😉
  7. Sac à coquillage et petit caillou : petit sac à mettre à l’épaule. L’enfant adorera y placer ses trésors découverts dans le sable.
  8. Paquet de feuilles de savon : vous vous demandez ce que c’est ? Ce sont des feuilles biodégradables enduites de savon. Ici, il m’est arrivé à de nombreuses reprises de me retrouver avec de l’eau mais pas de savon… et des mains toutes cracrabeurk (les gosses en général, pas moi ;-)). Par exemple dans les parcs de jeux ou il y a des WC mais pas de savon, dans les toilettes des aires d’autoroute, dans la forêt (quand minouchon vient me montrer les belles pétoles qu’il a découvertes) …. Du coup, on sort sa petite feuille, on passe les mains sous l’eau et on fait mousser 😉 A glisser dans le porte-monnaie par exemple.
  9. Filet à savon ultra moussant : transforme n’importe quel savon solide en un savon ultra moussant ! Très pratique pour suspendre dans la douche et empêche le savon de glisser des mains. Pratique aussi pour emporter son savon solide en vacances 😉
  10. Bon de 20% sur accessoire en perles : valable sur un accessoire en perles du shop, à choix. Non cumulable avec d’autres promotions en cours.

Publié le Laisser un commentaire

Aromato Sphère (des soins naturels pour rendre notre quotidien plus doux)

Un p’tit mot aujourd’hui pour te parler d’une super nana, Isaline Bessard.

Actuellement en formation chez ERA (École Romande d’Aromathérapie), Isaline, jeune maman, vous propose une large gamme de mélanges “nature” pour vous prendre soin de vous et chouchouter vos proches.

Passionnée par la nature et par ce qu’elle nous offre, elle s’est intéressée aux huiles essentielles. Elles font désormais parties intégrantes de sa vie.

Roll-on “Anti hématomes”
Roll-on “Détente-Angoisse”
Roll-on “Piqûres d’insectes”
Roll-on “anti-boutons”
Roll-on “bulle de douceur”
Roll-on “immunité”
Roll-on “tête légère”

Spray “anti-bzzzz”
Spray ” anti-tiques – anti-poux”
Spray “blessures”
Spray ” anti-monstres”

Huile de massage “détente”
Huile de massage “sportif”
Huile “jambes légères”
Huile “Après épilation”

Baume “respiratoire”
Baume “Dans les bras de Morphée”

🔶🔷🔸Cette liste et non-exhaustive et une multitude d’autres mélanges sont possibles.🔸🔷🔶

Difficultés à digérer?
Troubles du sommeil?
Agitation-angoisses?
Douleurs dues a l’arthrose?
Douleurs dues au sport? …

N’hésitez pas à la contacter 💕

Vous trouverez ses fioles magiques chez Isaline Bessard, à Sembrancher

www.aromatosphere.ch

Quelques pochettes zippées qui sont chez elles :

Publié le 6 commentaires

Retirer une écharde à un enfant, sans douleur : l’astuce imparable !

La méthode sans douleur et sans cri (de mon mari) ! C’est pas mon mari qui crie, c’est bien le gosse. C’est juste la méthode qui est de mon mari. Pas qu’il y ait ambiguïté 😂😅

Aujourd’hui, tu vas sans doute penser que j’ai pété un câble (car j’avoue que la méthode est un peu particulière mais elle est de mon mari si t’avais pas compris, pas de moi 😂) … mais ne juge pas si vite, si t’es dans la même mer… misère que nous, je vais peut-être sauver ton demain à toi !

Si tu es tombé(e) sur cet article, c’est que toi aussi tu es certainement confronté(e) aux hurlements de ta progéniture dès que tu t’approches d’elle avec une aiguille pour retirer cette saleté d’écharde. Rien à faire, je devine que tu as tout essayé et tu finis sur le Net à la recherche de LA solution miracle, avant que tes voisins n’appellent la police pour maltraitance. Parce que oui, la peur peut faire pousser des cris dont on ne soupçonnait point l’existence. Un bon niveau 10 sur l’échelle de la Stridenticité ! Et c’est dire si nous les Mum’s (et les pap’s aussi !) on en a entendu des cris d’enfants ! Enfin je sais pas chez toi comment c’est mais…. oui bon c’est un autre débat. Revenons à nos échardes…

Si tu fais mine d’ignorer l’existence de la vilaine (je parle toujours de l’écharde), il y a de forts risques que la douleur s’accentue, voire que ça s’infecte. Alors voici notre truc (testé et retesté moulte fois avant de décrocher le privilège de figurer dans ma rubrique trucs et astuces 😁. On ne fait pas les choses à moitié ici 😝). Tu connais sans doute mon attrait pour les produits naturels et tout et tout ?! Donc tu t’attends à ce que je te parle “bicarbonate de soude” et tout le tsoin-tsouin ? Ben non ! Perdu ! Pas pour cette fois. Allez, je mets fin à ce suspens insoutenable :

  1. Reste calme et rassure ton enfant. Mais surtout reste calme. Hein t’es en nage ?! Il t’en a donné des sueurs, non ?
  2. Dis-lui bien que ça ne fait pas (trop) mal mais qu’une pince à épiler ne suffira pas cette fois à retirer l’écharde. Assure ton enfant qu’il peut être tranquille et que demain on cherchera trouvera une solution.
  3. Attends le soir et mets ton enfant au lit comme d’habitude. Mais avant, n’oublie pas de repérer exactement à quel endroit se situe l’écharde ! Si tu te loupes sur ce point, tu risques de compromettre l’Opération.
  4. C’est là que les choses sérieuses commencent ! Nous l’appelons chez nous “l’Opération Commando” 😉
  5. Attends que ton enfant soit bien endormi. Attention ! N’attends pas trop, ça pourrait également compromettre l’opération. Nous l’avons fait plusieurs fois vers 22h – 22h30 et c’était top. A 1h du matin, c’était trop tard. Le sommeil n’était plus assez profond. Il ne s’est pas réveillé mais nous avons eu peur, ahah ! Il gigotait dans tous les sens. Parce que oui, on a l’air un peu con si le gosse se réveille et qu’il découvre les deux vieux qui le triturent avec une aiguille, pendant son sommeil. Le pauvre risquerait d’éprouver quelques difficultés à se rendormir après ça, ahahah ! Et surtout, on perdrait toute crédibilité sur bien des points…
  6. Lave-toi bien les mains.
  7. Munis-toi d’une aiguille désinfectée (si tu n’as rien pour désinfecter, tu la fais bouillir quelques minutes), d’une lampe de poche, d’un spray ou une crème désinfectante, d’un chiffon.
  8. Et là, (je tiens vraiment à souligner que nos enfants sont loin d’être de gros dormeurs, promis), tu entres en douce dans sa chambre, tu déplaces gentiment ton gosse pour être à l’aise pour “travailler”, tu éclaires la zone avec ta lampe (à deux c’est plus simple) et tu fais sortir l’objet du drame avec ton aiguille. Essaie de comprendre par où elle est entrée et fais-lui faire le chemin inverse. Tu gratouilles un peu…. ouais enfin ça je pense que tu vois un peu comment faire.
  9. Arrivé à ce stade des opérations, il est temps de sortir ton chiffon pour éponger les sueurs de ton front.
  10. Un peu de désinfectant quand c’est fini. Et hop, l’affaire est dans le sac !
  11. Et le lendemain au réveil tu hérites d’un gosse soulagé comme pas possible ! Tout pour bien commencer ta journée 😉

Quand mon mari m’a présenté son idée la première fois, je lui ai ri au nez. Après toutes ces galères pour faire dormir nos gosses, jamais je n’ai osé faire le moindre bruit ne serait-ce que devant leur porte. On n’osait déjà pas séparer nos deux yogourts mocca car le “clac” les réveillait.  Alors de là à rentrer dans leur chambre, leur prendre la main, la déplacer, la gratouiller,… ben si si ! Jamais Ò jamais je n’aurai eu cette idée toute seule 😂

Ce week-end, le boy a ramené 3 échardes de chez les voisins…. c’est ce week-end même que nous avons dû abdiquer lors de l’Opération Commando d’01h30… Au réveil, il a regardé ses mains et on a vu sur son visage une grosse déception. Cette nuit, nous avons réitéré l’opération, qui fut un succès, comme les autres fois. Il était HEU-REUX ce matin au réveil. Avec l’expérience, même s’il sait qu’on vient lui enlever les échardes avec l’aiguille qui lui procure tant d’angoisses (même pas besoin d’en parler la veille au soir), il s’endort sans aucun souci (du moins pas plus que d’habitude😅). Il est même soulagé qu’on le fasse ainsi.

Par contre, si l’écharde est profonde à un point que rien ne fonctionne (encore plus si elle est située sur une articulation), si ça devient rouge, gonflé ou si l’enfant fait de la fièvre, il vaut mieux consulter rapidement !

Allez, je m’en vais chercher du bois 😈 😂 !

SI CETTE METHODE NE TE PARLE PAS, TU PEUX ESSAYER CECI : 

Commence toujours par désinfecter la zone. Imbibe une compresse avec de l’huile (olive, amande douce,…). Place-la sur l’écharde et maintiens le tout avec un pansement. Laisse agir un moment et, lorsque la peau est un peu ramollie, pince légèrement la peau afin de faire sortir l’écharde sans douleur.

Option supplémentaire : tu trouveras à la pharmacie, une crème qui aidera à retirer l’écharde : Ichtolan 20 %. Sa composition fait un peu peur mais elle reste plutôt efficace. Veille toutefois à contrôler que l’écharde ne s’infecte pas (zone rouge, pu, fièvre,…) : dans ce cas, il vaut mieux aller contrôler chez son médecin.

 

Removing a splinter from a child’s toe.