Publié le Laisser un commentaire

Liniment oléo-calcaire fait maison

Pour celles qui me connaissent (ou qui suivent mes articles), vous vous souviendrez peut-être que p’tit Ouisiti a eu son lot de problèmes d’eczéma…  J’ai d’ailleurs posté un article à l’époque au sujet du comportement que nous avons adopté face à ce problème. P’tit Ouistiti va beaucoup mieux aujourd’hui 😉 Comme de nombreuses mamans en quête du bien-être absolu de leur progéniture, je me suis tournée, il y a déjà un petit bout de temps, vers les produits naturels (hum j’avoue que cette lubie a complètement débordé sur toute la petite famille !). Tout le monde ici se lave, se crème, se désodorise, se shampooine (champouine ? shampouine ?), mange, boit, nettoie, se maquille (bon ça c’est juste moi)…. plus ou moins bio écolo ! Une de mes premières démarche a donc été de me passer (le plus possible!) de lingettes humides bourrées de conservateurs et autres cochonneries.

Sans doute connais-tu déjà la recette du liniment oléo-calcaire ! Je t’en félicite brave dame ! Et je suis sûre que les fesses de bébé t’en remercient tous les jours ! Mais pour celles qui découvrent gentiment les produits naturels, je te propose ici un petit rappel :

A quoi ça sert ?

A laver les petites fesses délicates de bébé, tout en leur apportant un soin efficace…. mais pas que ! Le liniment est aussi utilisé pour démaquiller maman ! Super efficace ! Même sur du waterproof 😉 Il laisse la peau douce et une odeur agréable.

Comment le fabrique-t-on ?

Pour 200 ml, il te faut :

  • 100 ml d’eau de chaux
  • 100 ml d’huile d’olive (ou de noyaux d’abricot, macérât huileux de calendula, cameline)
  • 4 grammes de cire d’abeille (émulsifiant) – cera bellina

Tout d’abord, comme pour la confection de tous les produits maisons, lave soigneusement tes mains et ton plan de travail. Désinfecte ensuite chaque récipient et ustensile (avec de l’alcool à 90°). Utilise des contenants propres, secs et désinfectés. Ceci bien entendu pour éviter la prolifération de bactéries.

  1. Au bain-marie, fais fondre à feu très doux la cire d’abeille dans l’huile d’olive.
  2. Fais chauffer l’eau de chaux de son côté.
  3. Dès que la cire est fondue, retire ton récipient du bain-marie et ajoute l’eau de chaux en fouettant très énergiquement (pendant 3 minutes) au mini-fouet désinfecté au préalable.
  4. Tu peux continuer de fouetter en plaçant le récipient dans un bol d’eau froide.
  5. Transvase le tout dans un flacon-pompe. De préférence type pompe à savon. Une pompe suffira ainsi par change.

C’est prêt ! … et ça ne t’aura pris que quelques minutes !

Astuce : j’utilise deux toutes petites casseroles que je désinfecte. Je verse l’eau de chaux dans une casserole et l’huile dans la seconde casserole (sans faire de bain-marie). J’allume les deux plaques à la même température. Quand la cire est fondue, je passe au point 3. Tu peux utiliser un fouet normal si tu n’as pas de mini-fouet.

Où trouver le matériel ?

Non non ne pars pas !! C’est quoi qui te fait fuire ? L’eau de chaux ? La cire d’abeille ? Tu ne sais pas ce que c’est ni où t’en procurer ? Pas de panique, je suis là pour t’aider à réaliser cette recette donc je ne vais pas te laisser pédaler dans la semoule ! Je t’explique tout !

On trouve ces deux ingrédients dans la plupart des pharmacies ou drogueries ou alors sur Aroma-Zone (ils livrent en Suisse ! Attention cependant à ne pas dépasser Fr. 62,50 pour éviter les frais de douane !).

J’utilise la cire “cera bellina” de chez Aroma-Zone et les bouteilles d’un litre d’eau de chaux.

Quant à l’huile d’olive, si tu veux aller jusqu’au bout de ta démarche, préfére-la bio. Mais n’importe quelle huile d’olive de grande surface fera l’affaire. Pour le démaquillant de maman, l’huile d’abricot est un peu plus intéressante et moins grasse.

Tu trouveras le désinfectant en droguerie (demande-là en flacon spray, beaucoup plus pratique pour désinfecter le fouet par exemple).

Avec quoi l’utiliser ?

Ca serait dommage d’utiliser un produit qui respecte les petites fesses et aussi la nature sur un coton qu’on jette ensuite et qui pollue la planète ! Il me semble logique de se tourner vers des lingettes lavables ! J’ai, près du plan à langer, une petite poubelle de table (ou un simple bac). J’y dépose les lingettes souillées et les lave ensemble dans un filet quand le stock est presque épuisé. Ici j’en ai confectionné une série avec du tissu éponge et je récupère les débarbouillettes que j’utilisais pour laver le visage et les mains des enfants à table. Celles dont les taches sont trop dures à faire partir trouvent ainsi une nouvelles vocation : nettoyer les fesses 😉 ! – sinon, depuis mi-février 2019, j’ai les lingettes démaquillantes et carrés pour le change Les Tendances d’Emma dans le shop 😉 Elles sont super !

Sincèrement, le liniment fait maison est vraiment top. De plus, il revient à un prix très abordable ! N’hésite pas à m’écrire à cindy@mespetiteslubies.ch si tu as une question sur sa réalisation.

Si tu es grave en manque de temps (quoi ??! tu n’as que 4 enfants et tu ne trouves pas le temps de faire ton liniment ??! ;-), tu en trouvereras sur le net, en Suisse, déjà prêts et composés des mêmes ingrédients que ci-dessus. Y a même plein de super mamans qui en vendent 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.