Publié le Laisser un commentaire

Les lessives (et tout le bazar)

J’avoue qu’il y a longtemps, j’ai essayé de chanter à ma fenêtre certains matins… J’y ai mis tout mon cœur pourtant, mais rien… Après les 3 premières, j’ai persévéré, mais quand la 4e godasse du voisin est venue me percuter, j’ai abdiqué. J’sais pas où ils étaient ces p’tits oiseaux, sûrement chez Cendrillon encore, ou chez celle qui a croqué la pomme pas bonne. Quoi qu’il en soit, j’en ai conclu qu’il valait mieux ne compter que sur moi-même pour le ménage…

Le nettoyage, les lessives, le repassage,… pfiou… (yeux au ciel, yeux au ciel)

Passer de 2 personnes (tu te rappelles ? quand tout était peinard avec ta tendre moitié et que tu menais la vie que tu voulais ?? juste avant que tu décides que c’était quand même trop facile !) à 3, 4, voire plus encore si t’es (zinzin)* une warrior, redouble ton job à la maison, en particulier au niveau des… lessives (tu le sentais venir hein ? je sais que tu sais parce que je t’ai mis un gros indice dans le titre).
Je vais te donner ici toutes les astuces que j’aurais aimé connaître il y a déjà plusieurs années.

Je m’adresse à toi comme si tu étais une nana parce que la plupart du temps c’est la nana qui s’occupe de la buanderie et tout ce qui va avec. Mais sois pas vexé si t’en es pas une, tu peux lire quand même ! (et BRAVO surtout !!). Et dis donc Monsieur, vu que tu me lis : si tu as osé t’aventurer à travers les mystères de la buanderie, faudra que tu en parles un peu aux autres ! Quand ils verront que tu es vivant et que tu vas pas si mal, … mon pauvre ami, tu feras des heureuses !

*j’rigole ! j’admire !

CÔTÉ FEIGNASSE : REPASSONS LE MOINS POSSIBLE !

Parce qu’on n’a pas que ça à faire quand même ! Tu repasses tout ?!? Moi aussi, mais ça c’était avant ! Si t’es une accro du repassage, pas besoin de lire la suite. Sinon, si t’es plutôt du genre euh “normale”, ceci est pour toi. Ici je dis STOP au repassage et je t’explique comment faire ! Non mais comment tu vas trop me vénérer d’un coup.

  • Pour les lessives à 30° (pulls, t-shirts, pantalons, blouses, …)

    Pour en faire le moins possible (que oui ! ça c’est de l’entrée en matière !), regarde dans les petits boutons de ta machine à laver, tu trouveras bien un mode “repassage facile”. Ben voilà, il était là depuis le début ce bouton !!! Pis tu l’avais pas vu avant ??! Mais non ?! Arrête ?! Parce que le monsieur qui vend la machine, il s’en fout que t’as une vie en dehors de ta lessive ! Tu crois qu’il divulguerait cette info capitale ?! Non, non, lui il était plutôt : “Ma p’tite dame, cette machine de compèt est dotée d’un moteur digital à induction et regardez par là, ce magnifique bandeau digital à LED ! Il s’agit du modèle XCHFSIVDIJDNKLS987. Vous ai-je parlé de la perforation des augets ?!”. Genre les trucs trop essentiels pour savoir comment laver tes culottes.

Alors voilà, tu as le bouton ! Magnifique, t’as tout ce qu’il te faut ! (et si tu l’as pas, tu mets une lessive à 30° avec un essorage à 600 tours / minute, pas plus).
On va transformer le “repassage facile” en “pas de repassage du tout !”. Mais attention, ne t’emballe pas si vite parce qu’il y a un hic (il y a toujours un hic, sinon qu’est-ce qu’on s’embêterait pardi) : il faut que tu sois au taquet dès le bip bip de fin de lessive ! Telle une ninja, tu plongeras sur ta machine sans attendre ! Tout de suite, sinon ce sera tout chiffonné et tu devras allumer ton fer…
Quand c’est tout beau tout propre (attention étape cruciale), avec tes doigts de fée, étends ta lessive le mieux possible ! Secoue, tapote, caresse, enfin fais comme tu veux mais étends tout bien tout comme il faut, sans pli. Tout ce qui peut se mettre sur un cintre (pulls, blouses, chemisettes, t-shirts,…), DOIT être placé sur un cintre ! Ça sèche mieux et ça empêche les vilains plis de l’étendage (l’étendoir ?? tu dis comment toi ?) de marquer tes tissus. Pour les chemises par contre, tu peux essayer mais je ne te garantis pas le résultat. Un p’tit coup de fer sera peut-être nécessaire (oh ben je te sens venir là… je peux pas résoudre TOUS tes problèmes d’un coup non plus ! après je ferai quoi de ma vie ?!).

Petite astuce : avec de l’adoucissant, les tissus seront plus faciles à préparer. Mais ici, tu le sais, on évite si possible les produits chimiques. Alors tu peux remplacer ton adoucissant par du vinaigre blanc. Non non madame, ton linge n’aura pas une odeur à faire pâlir une mouffette !

Quand tout est sec, il ne reste plus qu’à bien plier le linge et le ranger. Mais pour ça tu as sûrement aussi la chance d’avoir les petits lutins de la lessive qui s’en chargent, comme la plupart des maris le savent ! (hum hum). Non mais là, vraiment on pourrait penser que j’ai quelque chose contre les hommes aujourd’hui… Pourtant non ! Promis ! Pas là tout de suite en tout cas…

  • Pour les lessives à 40° (quasi tous les vêtements des enfants + nos habits un peu moins dommages)

    On lave avec un essorage à 800 tours / minute maximum et hop dans le sèche-linge en mode “délicat”. Encore une fois, dès que c’est prêt, mieux vaut être là pour plier tout ça rapidement (parfois, à trop attendre sur les lutins, tout se retrouve froissé).

CÔTÉ ÉCOLOGIE

Nous utilisons beaucoup d’eau, d’électricité, de produits pour faire nos lessives. Comment les rendre un peu moins nocives pour l’environnement et la santé ?

  • Vivons tous nus !! youhouhou !… bon bon, ok…
  • Premièrement, on évite les machines à moitié remplies. Ça semble logique non ? Avec une bonne organisation, en un clin d’œil tu peux voir quelle lessive remplira ta machine (pour l’organisation, c’est un peu plus bas).
  • On évite de faire des machines à 60° si ce n’est pas nécessaire. 60° c’est bien pour les chiffons de nettoyage, les linges et serviettes (cuisine, salle de bain), les débarbouillettes pour la bouche et les mains des enfants – à table – (il y en a dans le shop si jamais), les vêtements de travail, les culottes (du moins celles qui résistent à 60°, parce que si tu mets ta petite dentelle à 60°, tu risques de n’en ressortir que le fil), mais pas pour le reste des vêtements.
  • On évite d’utiliser le séchoir si pas besoin (le soleil atténue les taches sur le blanc en plus !). Pis Isabelle elle dit que ça sent meilleur quand c’est séché dehors.
  • Si on a des panneaux solaires, on profite de faire ses lessives en fonction de la production électrique.
  • On peut même préparer sa lessive maison. C’est ludique, facile, économique et écologique ! (la recette est par ici).
  • On évite l’adoucissant ; il peut être remplacé facilement par du vinaigre blanc ménager. Vinaigre d’alcool et eau déminéralisée, moitié moitié (+ huiles essentielles pour parfumer si envie). Par exemple : 1 cuillère à soupe de vinaigre et 1 cuillère à soupe d’eau déminéralisée (+ 10 gouttes d’HE de lavande, si on veut).

CÔTÉ PRATIQUE

  • Une question pour faire partir une tache ? (clique ici)
  • Ta machine bouffe aussi les chaussettes ? Propose-lui un apéro, ça évitera lui évitera les grosses fringales. Quoi c’est pas drôle ? Bon, ok, pour éviter une remorque de chaussettes célibataires, clique ici pour voir l’astuce.
  • Tu peux ajouter, dans ton sèche-linge, deux balles de tennis (ou des balles à picots). Elles aideront le linge à se défroisser.
  • Pour les vêtements des nouveaux-nés, j’avais mis ici un article il y a longtemps. Tout au fond, en gras, tu trouveras quelques conseils qui te seront peut-être utiles pour le lavage.

CÔTÉ ORGANISATION

Même avec une toute petite buanderie, on peut s’y retrouver et bien s’organiser.

J’ai une buanderie minuscule. J’ai longtemps râlé car sa taille me posait problème. On ne peut même pas se retrouver à deux dedans et, lorsqu’on a des gosses, même aux toilettes on n’y va plus seule ! Puis un jour, j’ai décidé d’arrêter de râler et de l’organiser de manière plus intelligente.

Avant, je sortais mon bac de linge sale, je faisais mes tas parterre et je lavais la pile qui remplissait une machine. Mais combien de fois j’ai effectué ce tri pour remarquer que finalement aucun tas n’était assez volumineux pour remplir une machine ? Du coup, tout finissait à nouveau dans le bac de linge sale (qui lui était par contre bien plein !)… 
Je me disais qu’avec 5 paniers à linge ce serait top. Un pour tout le linge sale (là ou toute la famille va balancer ses affaires), un pour la lessive à 40°, un pour la lessive à 30° (si besoin je sépare par après le blanc du reste des couleurs) un pour la lessive à 60° et un 6e pour le linge propre, à ranger. Mais où mettre tous ces paniers à linge dans ma minuscule buanderie ??! C’est là que m’est venue une idée. J’ai acheté des caisses pliables rectangles. Comme ça je peux les em-pi-ler ! (non mais il m’a quand même fallu 11 ans avoir d’avoir cette idée de génie !) Je les ai installées sur ma machine. C’est top. De temps en temps je fais le tri et lorsqu’un des bacs est plein, je le lave. 
Mon bac pour le linge propre est plié et quand j’en ai besoin, il fait la navette entre la buanderie et les chambres.

Bon, après tout ce blabla, je suis lessivée ! Je vais aller m’étendre (magnifique Cindy, ça mérite la palme d’or olympique du meilleur jeu de mot). Bon bon ok, j’ai compris, t’as raison… je vais dormir !

Si tu as d’autres astuces, n’hésite pas à les partager !